Tere tulemast, külaline!

 

Info messimaglia
messimaglia
Materjalid: 0
Tellijad: 0


Sugu: Female
Vanus: 24
Riik: AM

Saada sõnum
Lisa sõprade sekka
Lisa kommentaar
Blokeeri kasutaja
Järgi

messimaglia on Offline!

Tous unis contre les nazes! S'il y a bien eu transcendance, c'est au-delà du terrain en fustigeant dans une formidable cohésion nationale les conduites inacceptables. Le tacle national contre Samir Nasri et associés (comprendre : sa petite amie, qui ?a
Tous unis contre les nazes! S’il y a bien eu transcendance, c’est au-delà du terrain en fustigeant dans une formidable cohésion nationale les conduites inacceptables. Le tacle national contre Samir Nasri et associés (comprendre : sa petite amie, qui ça déjà?) a fait un bien fou à la culture anti-cloches de notre hexagone. maillot de foot pas cher Une intransigeance sur le terrain qui allait de pair avec une intransigeance dans les mots. De bon ton contre la culture du football-fric et la remise en avant d’une notion parfois oubliée : celle du travail, souvent oubliée derrière la notion de « talent ». Plus de mysticisme, et un peu plus de mythes à conquérir dans mon pastaga por favor. Didier Deschamps, la chemise blanche qui cache l’homme dedans On disait souvent de Deschamps-joueur que s’il laissait parfois passer le ballon, le joueur en revanche lui ne passait pas à travers les mailles de notre ex-capitaine. Une culture du jamais rien lâcher qui se pose en rupture avec les défauts de nos joyeux concitoyens. A la question « comment va? » en début de semaine, il y a une très forte propension d’entre nous qui répond « comme un lundi ». Didier Deschamps nous aurait déjà tous mis à la porte en nous demandant de faire Gareth Bale Maillot 100 pompes en Somalie pour voir quel temps il y fait. Des bleus stylistiquement (et culturellement) en avance Tandis que les commentateurs – ploucs déblatèrent encore sur des clichés puants en costumes mal taillés, les Bleus sont habillés en Smalto et dictent la tendance jusque dans leur culture musicale. N’en déplaise aux mauvaises langues qui – avouez le – ont fait leur culture dans les rubriques bouche-trou du Parisien ou du Point, ces Bleus ont prouvé sur qu’ils avaient un goût plus pointu que le franchouille moyen. Booba, Kaaris, Drake côtoient les Fugees, Calvin Harris, Major Lazer, Azaelia Banks mais aussi Indochine et Pharrell Williams. Rien que le saint des saints des branchés parisiens (au hasard, le Silencio) ne renierait. Sans oublier qu’un Matuidi prouvait déjàqu’il se ferait respecter sur un front-row comme au milieu du terrain d’un défilé en portant ses designers fétiches: Rick Owens, Alexander Wang…

Kommentaarid
Päeviku selle kande kohta pole kommentaare.

Lisa kommentaar
Kommentaar:


Turvapildi kinnitamine: